Tests

Rambo: Last Blood le vétéran aura une dernière chance de libérer toutes ses fureurs

Rambo: Last Blood le vétéran aura une dernière chance de libérer toutes ses fureurs

Sylvester Stallone revient avec l'un des papiers qui l'ont rendu célèbre.

John Rambo (Sylvestre Stallone) revient après plus de 10 ans. Le vétéran de la guerre est dans un bon moment de sa vie, étant capable de mieux contrôler le stress post-traumatique de tout ce qui lui est arrivé, et même d'être un un peu plus sociable et rencontrer des gens avec qui vous pouvez vivre au jour le jour, tout cela change lorsque la jeune femme qui est sous votre tutelle prend une mauvaise décision et se retrouve au pire endroit imaginable, notre héros doit essayer de la sauver pour éviter le pire.

À cette occasion, Rambo est à la retraite dans un ranch situé à la frontière mexicaine. Après de nombreuses années de tranquillité, notre ancien soldat peut commencer à vivre dans des conditions normales. Dans cette normalité se trouve sa "nièce", qui a grandi pratiquement du berceau après que son père l'ait quittée et que sa mère soit morte d'un cancer, avec ces petits personnages secondaires plus qu'utiles pour l'intrigue, Rambo: Last Blood.

Tenant compte de la délicate situation socio-politique des États-Unis, ce film représente toutes sortes de stéréotypes de la pire façon possible. Le film montre des régions très compliquées du Mexique et présente également des personnages évidents mais précis en donnant un ou plusieurs méchants au film. En plus de la dureté de l'action et des situations que nous voyons, grâce au classement réservé aux adultes de Rambo: Last Blood, c'est plus que vrai pour les fans des personnages devenus célèbres dans les années 80.

Rambo1

Malgré une évolution du personnage par rapport aux précédentes livraisons, cela ne fait pas assez de différence pour donner des crédits à Stallone, mais reste une meilleure présentation que celle de John Rambo en 2008. De plus, les personnages secondaires remplissent très bien leurs rôles et les déclencheurs qui font que Rambo réutilise ses compétences acquises à la guerre.

L’action, malgré le fait qu’elle a peu et attend à de nombreuses reprises, remplit d’une manière impressionnante et tout à fait satisfaisante pour ceux qui espéraient assister à un carnage comme nous l’avons vu dans First Blood (1982), mais notre héros réalise également sa revanche. Le film parvient à nous montrer un Rambo vulnérable et pas aussi précis qu’avant, ce qui rend l’expérience un peu plus réelle.

L'un des éléments critiques du film, en plus d'être plein de stéréotypes, est la cruauté inutile dont il fait preuve à plusieurs reprises, certains remplissent leur fonction sur la base de l'intrigue et d'autres moins. Le film a un rythme très lent mais respecte l’origine du personnage et non ce que nous avons vu dans Rambo: First Blood Part 2 (1985) et Rambo 3 (1988).

Rambo 2

Sylvester Stallone traverse un très bon moment de sa carrière en mettant fin à tous les personnages qui l'ont fait connaître. Rambo ne fait pas exception, le vétéran de la guerre dit au revoir très bien avec ce cinquième opus, offrant un spectacle divertissant et varié. Nous avons également plus que des participations intéressantes de Paz Vega (The OA), Sergio Peris-Mencheta (Snowfall). Oscar Jaenada (Luis Miguel) et Adriana Barraza (Babel).

conclusion

Rambo: Last Blood est probablement le meilleur de la saga loin derrière First Blood (1982), et les autres encore plus en arrière. de façon étrange et parfois sans impact, en essayant d’être très profond mais sans y parvenir surtout à cause du manque de poids de la performance de Sylvester Stallone, et comme toujours meilleur que le timide et traumatisé John Rambo. Mais pour les fans de l'action et cette brutalité et inventivité du personnage à faire face à une armée seule, ils ne seront pas laissés pour compte.

Note 7/10.

Titre original: Rambo Last Blood.
Adresse: Adrian Grunberg.
Scénario: Dan Gordon, Sylvester Stallone.
Avec: Sylvester Stallone, Paz Vega, Sergio Peris-Mencheta, Adriana Barraza, Yvette Monreal, Oscar Jaenada.
Production: Christa Campbell, Boaz Davidson, Claiton Fernandes, Vladimir Fernandes, Andrey Georgiev, Jeffrey Greenstein.
Musique: Brian Tyler.
Directeur de la photographie: Brendan Galvin.
Producteurs: Balboa Productions, Campbell Grobman Films, Groupe Dadi Film, Lionsgate, Millenium Films, NYLA, Groupe Média, Templeton Media.
Distribution en Argentine: BF Distribution.
Date de sortie en Argentine: 10 octobre 2019.

Instagram: lucas.lape

À propos de l'auteur

Chris Watson, donne vie au monde virtuel grâce à un contenu captivant. En tant qu'amateur de jeux vidéo chevronné et éditeur de contenu expérimenté, je m'efforce d'offrir l'expérience de jeu ultime aux passionnés du monde entier. Rejoignez-moi dans une aventure à travers les pixels et les récits. Montons de niveau ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *